Les dirigeants de l’aile féminine du PTr étaient face à la presse cet après-midi. La nouvelle présidente, Amita Boolauky, a condamné avec force la circulation de vidéos intimes de Doomila Moheeputh. Elle a déploré le non-respect de la vie privée d’une femme dans un pays qui prône l’égalité des genres.  Elle a rappelé que la femme représente l’image de la famille.

L’ancienne présidente, la députée Stéphanie Anquetil, a aussi commenté la circulation de ces vidéos. Elle a exprimé son dépit, étant donné que le téléphone de Doomila Moheeputh se trouvait entre les mains de la police. Elle a indiqué qu’elle va évoquer le sujet à l’Assemblée nationale. Mais en attendant, elle demande au ministre Deepak Balgobin d’agir.

Article précédentUn jour après le départ du cercueil d’Elizabeth : Une étoile filante déferle sur l’Écosse, l’Irlande et l’Angleterre
Article suivantPlainte de Kobita Jugnauth contre l’internaute Rigg Needroo: « Aucun IT Forensic Examination n’a été effectué pour confirmer si c’est bien mon client qui avait écrit ce commentaire », affirme Me Akil Bissessur