Ibrahim Sorefan fait l’objet de huit accusations provisoires d’abus sexuels allégués sur les élèves de l’École des Sourds à Beau-Bassin.

Ibrahim Sorefan fait l’objet de huit accusations provisoires d’abus sexuels allégués sur les élèves de l’École des Sourds à Beau-Bassin. Il avait obtenu une remise en liberté le 24 août devant la cour de district de Rose-Hill.

Il devait payer huit cautions de Rs 35 000 chacune et signer une reconnaissance de dette de Rs 250 000.

Mai l’ASP Ghoorah de la Major Crime Investigation Team, a déposé ses points d’appel devant la cour. L’enquêteur principal dans cette affaire avait confié que l’enquête n’a pas encore été bouclée.

Le suspect qui a certes donné huit dépositions doit fournir d’autres éclaircissements quant aux relevés téléphoniques à la suite d’un rapport informatique et après la reconstitution des faits. Il a ainsi contesté la décision de la cour. Ibrahim Sorefan a alors été reconduit en détention.

L’orthophoniste sera traduit en Cour suprême cette fois-ci ce lundi et est défendu par Me Raouf Gulbul.

Article précédentCoup de feu ayant coûté la vie à Houston Sophie dans un domaine à Sébastopol : Jimmy Sophie sera de nouveau traduit en cour de Flacq ce lundi
Article suivantL’Australie songe à s’émanciper de la couronne britannique