Le député du Parti travailliste ne va pas de main morte après que ces vidéos et photos ont été mises en circulation. Il se demande comment elles ont pu fuiter alors que les téléphones d’Akil Bissessur et de sa compagne étaient avec la police. Tous ceux qui ont eu accès aux portables doivent être suspendus dit-il. Avant d’ajouter que le Commissaire de police doit initier une enquête sur ces officiers.

Pour Eshan Juman la vie privée et l’intimité des citoyens est plus que jamais menacée à Maurice.

Article précédentRareté de l’huile Smatch dans les rayons : « La STC ne doit pas être en compétition avec les autres importateurs… Cette marque a été mise sur le marché afin de soulager les Mauriciens », affirme Soodesh Callichurn
Article suivantHOROSCOPE: Daily Predictions 12 September 2022