Depuis l’éclatement de l’affaire Sniffing, une autre controverse a vu le jour : celui de Huawei. Alors que de plus en plus de plays sont en train de sanctionner la compagnie chinoise qui est soupçonnée et accusée d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois, certains pays bannissant et même votant une loi anti-Huawei, à Maurice étrangement, Huawei à connu un développement important de ses activités, surtout depuis l’arrivée au pouvoir du MSM en 2014. La raison qu’elle est moins chère suffit-elle alors qu’il y a des graves allégations d’espionnage sur cette firme ?

Avec le projet Safe City, qui a été alloué par la police à Mauritius Telecom et qui a alors alloué le contrat à Huawei, Maurice, est-il déjà sous surveillance ? Qu’en est-il du réseau 5 G ? Pourquoi Mauritius Telecom a-t-elle mis la population à la solde d’un fournisseur aussi controversé que Huawei ? Une controverse qui sera au cœur de Tempo la So ce lundi. Murvind Beetun reçoit le rédacteur en chef de Capital, Rajen Valayden et l’avocat parlementaire, Khushal Lobine.

D’autres contrats mirobolants alloués par Mauritius Telecom seront aussi évoqués.

Rendez-vous à partir de 17 heures 30 ce lundi. Vos appels au 213 7777.

Article précédentHOROSCOPE: Daily Predictions 12 September 2022
Article suivantDépôt de gerbes au Samadhi de Sir Satcam Boolell à Vallée-des-Prêtres : Arvin Bolell décrit cet instant avec nostalgie