Aimée Édouard, un Agaléen, est décédé à Maurice le 5 septembre dernier. Depuis, ses proches multiplient les démarches pour rapatrier son corps. Plusieurs demandes ont été formulées aux autorités pour le rapatriement du corps par le Dornier, mais en vain.

L’Outer Islands Development Corporation refuse et maintient que le corps sera rapatrié par le Trochetia qui doit quitter Port-Louis ce samedi et qui dans le meilleur des cas arriverait à Agalega lundi.

Il nous revient que le député d’Agalega, Eshan Juman, aurait entamé des démarches, mais les autorités auraient répondu que ce n’est pas la politique du gouvernement de transporter des cadavres.

C’est ce qu’affirme Alain Malherbe.

Alain Malherbe se dit choqué par un tel raisonnement et parle de politique de deux poids deux mesures à l’encontre des Agaléens.

Article précédentL’Agaléen Aimée Edouard décède à Maurice : ‘Zot péna aucun droit met mo papa so le kor lor sa bato la !’ s’insurge sa fille
Article suivant“Sous l’instruction du gouvernement, certains policiers utilisent le warrant comme tiket bis”, martèle Arvin Boolell