Riccofyne Edouard insiste que le corps de son père doit être rapatrié par le Dornier. Aimé Édouard est décédé à l’hôpital Jeetoo le lundi 5 septembre dernier. Sa famille avait entamé des démarches pour qu’il regagne Agalega, son île, une semaine avant son décès. Toutefois, l’OIDC n’avait pu faire le nécessaire.

Depuis son décès, les proches d’Aimée Édouard ont multiplié les requêtes auprès de l’organisme pour que le corps soit rapatrié par Le Dornier. Or, l’Outer Islands Development Corporation insiste que le rapatriement se fera ce samedi 10 septembre par Le Trochetia.

La fille du défunt, Riccofyne Edouard trouve inacceptable cette manière de faire de l’organisme. Pour elle, c’est un manque de respect envers son père. Elle ajoute qu’elle n’a signé aucun document permettant le rapatriement de son père par navire.

Gérard Lesage, ancien Resident Manager à Agaléga s’insurge contre cette situation. Sollicité pour une déclaration, il explique que c’est la première fois qu’un corps d’Agaléen sera rapatrié par le Trochetia.

Article précédentLutte contre la drogue: “Li brile ene la foret pour gagne ene liev” affirme Arvin Boolell
Article suivantRefus de rapatrier le corps d’un Agaléen par le Dornier : ‘ce n’est pas la politique du gouvernement de transporter des cadavres à bord du Dornier’, réponse qu’aurait obtenue le député Eshan Juman