L’ancien Premier ministre participait au dévoilement d’un buste en marbre de Sir Seewoosagur Ramgoolam à Petit Raffray cet après-midi.

Dans son discours, il a comparé la façon dont les gens votaient dans les années 50 et leur façon de voter aujourd’hui.

Il a rappelé qu’en 1959, Gaëtan Duval et Narain Romriky Ramsamy étaient candidats à une élection à Curepipe. Mais bien que la ville lumière comptait une majorité d’habitants appartenant à la ‘population générale’, c’est Romriky Ramsamy qui a été élu.

Pour Navin Ramgoolam, à cette époque, les gens ne voyaient pas Gaëtan Duval comme un membre de la ‘population générale’ et Romriky Ramsamy comme un tamoul. Les gens, selon lui, votaient pour celui qui, à leurs yeux, allait œuvrer pour le pays. Ce qui s’est passé à cette époque est incroyable, dit-il.

Navin Ramgoolam a ainsi demandé à la population de ne pas voter pour une communauté en particulier mais de voter pour celui ou celle qui va travailler pour le bien-être du pays.

Précisons néanmoins que l’élection de Romriky Ramsamy fut invalidée pour une histoire de prénom. Gaëtan Duval remporta l’élection partielle en 1960.

Article précédentLes talibans accueillent en héros les criketeurs afghans après leur confrontation amère avec les Pakistanais
Article suivantRetour au Sri Lanka, de l’ex-président Gotabaya Rajapaksa, accusé d’avoir ruiné le pays