Un litige oppose actuellement le Service diocésain de l’éducation catholique (SeDEC) et la Private Secondary Education Authority (PSEA). Cela, suite au refus de l’organisme étatique d’avaliser la nomination de trois recteurs adjoints comme recteurs par intérim dans trois collèges confessionnels.

Sur le site du SeDEC, la directrice, Gilberte Chung, explique que la PSEA refuse de reconnaître, premièrement, la nomination d’une Deputy Rector au poste de Rector au Collège du Saint Joseph. Et, ensuite, la nomination de deux Deputy Rectors pour agir comme Acting Rectors aux collèges La Confiance et Père Laval.

La raison donnée par la PSEA est que les trois Deputy Rectors n’ont pas de Postgraduate Certificate in Education. Mais le SeDEC soutient qu’elles sont détentrices d’une maîtrise et ont le nombre d’années requis pour les postes.

Pour Gilberte Chung, il s’agit là d’une injustice. De ce fait ainsi le SEDEC, se réserve le droit de prendre toute action légale qu’elle estime nécessaire.

Article précédentSort incertain pour le film Brahmastra après la manifestation contre Ranbir Kapoor et Alia Bhatt au temple de Mahakaleshwar
Article suivantÀ Grand-Gaube : un Sud-africain met fin à ses jours par pendaison