Le chef de file du PTr au Parlement qualifie de regrettable le départ de Kalyanee Jugoo. Il avance que la démissionnaire a été fidèle au PTr, mais souligne qu’elle n’avait aucune raison de partir.

Pour Arvin Boolell, ce départ est hâtif. D’autant que Kalyanee Jugoo, selon lui, avait une place privilégiée au sein du parti. Il trouve que ce n’est pas justifié de sa part de dire qu’elle n’a pas eu tous les mérites voulus.

Arvin Boolell dit toutefois espérer que Kalyanee Jugoo gardera les valeurs du travaillisme. Il ajoute que la pérennité va perdurer au sein des rouges.

Article précédentRoyaume-Uni : la reine Elizabeth II est morte à l’âge de 96 ans après un règne de plus de 70 ans
Article suivantElizabeth II, témoin privilégié de la fin de l’empire britannique et des indépendances africaines