Mercredi, Kalyanee Jugoo a démissionné de toutes les instances du Parti travailliste. Une décision qui a surpris plus d’un au sein du parti. La principale intéressée a déploré le manque de considération à son égard, déplorant que des nouveaux venus aient plus d’importance que les anciens.

Pour l’ancien ministre du Parti travailliste et observateur politique, Dharam Gokhool, c’est toujours triste quand un cadre du parti démissionne. Selon lui, Kalyanee Juggoo a dû anticiper le fait qu’elle ne serait pas choisie comme candidate du Parti travailliste aux prochaines élections.

Lors d’une conférence de presse hier, Kalyanee Juggoo a aussi fait les louanges de Pravind Jugnauth. Des propos que Dharam Gokhoo peine à comprendre, d’autant que dit-il Kalyanee Juggoo a été pendant toutes ces années secrétaire générale du parti qui demeure l’adversaire immédiat du gouvernement en place.

Sollicité, le président du Parti travailliste, Patrick Assirvaden, a simplement souhaité bonne chance à Kalyanee Juggoo.

 

Article précédentPétition électorale de Cader Sayed-Hossen au numéro 15: L’affaire appelée devant tribunal aujourd’hui… l’ESC décidera de la marche à suivre
Article suivantLa reine Elizabeth ll et son époux accueillis avec enthousiasme en 1972 à Maurice : « Sa majesté s’est toujours fait un devoir de visiter les pays du Common Wealth, elle a régné en gants de velours mais avec fermeté », se souvient le Dr Arvin Boolell