De violents incidents ont éclaté en marge de la rencontre de Ligue Européenne Conférence à Nice hier, jeudi 8 septembre, avant de se poursuivre dans le stade. Arrivés d’Allemagne, 8 000 supporters de Cologne ont semé la zizanie dans la ville. Plusieurs dizaines d’entre eux ont perturbé les transports en commun de la cité, avant de s’en prendre à la boutique officielle de l’OGC Nice, mise à sac. Devant leur nombre, l’accès à la Promenade des Anglais, toute proche, a dû être fermé quelques minutes. Les violences ont continué une heure avant le match, dans l’enceinte du stade. Plusieurs centaines de supporters cagoules aux couleurs du FC Cologne ont « chargé » sur les supporters niçois, selon la préfecture des Alpes-Maritimes. Les supporteurs des deux camps en sont venus aux mains, parfois armés de chaises ou de barres de fer arrachées dans l’enceinte. Un supporteur a été touché par une arme blanche, et quatre ont été hospitalisés. Un homme a fait une chute de plus de 5 m entre deux niveaux des tribunes. Son pronostic vital n’est plus engagé, a fait savoir la préfecture. Selon des témoins, les policiers, peu nombreux, ont rapidement été débordés. Des CRS sont arrivés en renfort et le match a pu avoir lieu avec une heure de retard. « Il y en a marre, il y en a vraiment marre que notre sport soit sali de cette façon, qu’on ne puisse plus se dire qu’on va avec ses gamins de manière sereine et sécurisante dans un stade. J’ai l’estomac noué, parce que ça recommence , Nice-Cologne, avec des violences inouïes, des images choquantes sur les réseaux sociaux », a réagi la ministre des Sport, Amélie Oudéa-Castéra.

Article précédentTourisme : Maurice attire 7 479 visiteurs de moins en août comparé à juillet
Article suivantDécès d’un Agaléen à Maurice : L’Outer Islands Development Corporation refuse toujours de rapatrier le corps par Le Dornier