Il était présent en cour de Bambous ce mercredi lorsque sa compagne, Doomila Moheeputh, a été libérée sous caution. Dans une déclaration à la presse, Akil Bissessur est revenu sur la perquisition effectuée par la Striking Team au domicile de sa compagne le 19 août dernier. Akil Bissessur a déclaré le fait que les policiers ont abimé plusieurs choses durant l’opération, dont une télévision.

À noter qu’à sa sortie de la cour, Doomila Moheeputh s’est dirigée vers un véhicule dans lequel l’attendait sa mère. Elle n’a pas fait de déclaration.

Article précédentSa fille libérée sous caution ce mercredi : « Je suis très émue de voir Doomila après 20 jours », affirme Salonee Moheeputh
Article suivantSuella Braverman, née d’une mère mauricienne, nommée ministre de l’Intérieur dans le nouveau cabinet britannique