Pancartes en main, les dirigeants de l’Union of Private Secondary Education Employees voulaient envoyer un message au Premier ministre. Ils réclament une refonte du système éducatif. Ils allèguent qu’un dysfonctionnement au sein de la Private Secondary Education Authority a de grandes répercussions sur les collèges privés.

Bhojeparsad Jhugdamby, président de l’UPSEE, affirme qu’il est urgent de revoir le système éducatif. Pour lui, il n’a pas beaucoup évolué.

À travers cette manifestation, l’UPSEE veut faire entendre les souffrances du personnel enseignant et non enseignant dans les collèges privés, ajoute Bhojeparsad Jhugdamby.

Munsoo Kurrimboccus, vice-président de l’UPSEE, évoque un dysfonctionnement au sein de la PSEA.

Arvind Bhojun, secrétaire de l’UPSEE, a dénoncé les injustices qui ont cours dans certains collèges privés.

Si aucune action n’est prise par le Premier ministre, l’UPSEE compte tenir sa prochaine manifestation devant les locaux du ministère de l’Éducation.

Article précédentLa reine Elizabeth demande à Liz Truss de prendre la relève en tant que Premier ministre britannique
Article suivantTrafic de drogue allégué : « Zot ine plante la drogue… mo pas bisin vend la drogue pou gagne mo la vie », clame Akil Bissessur