Me Sanjeev Teeluckdharry a indiqué qu’un argument sera débattu ce mardi et se demande si lui et Me Rama Valayden pourront faire une deuxième motion à la cour.

L’homme de loi explique que la police est entrain de pratiquer un test ADN avec les officiers de la Striking Team.

Me Rama Valayden explique que les policiers ont sécurisé des images du 19 août de la Safe City. L’avocat ajoute que son équipe et son client Akil Bissessur ont fait une demande à travers une lettre à la police pour avoir les images de la Safe City une semaine avant l’arrestation.

Les arguments seront débattus cet après-midi à 13 heures en cour de Bambous.

Article précédentService diocésain de l’Éducation catholique : La PSEA suspend la nomination de trois recteurs
Article suivantMaya Hanoomanjee démissionne de son poste de Haut-commissaire de Maurice en Inde