Après une tentative ratée en début de semaine, la NASA a de nouveau retardé le début de sa mission Artemis 1 Moon hier. L’agence a été forcée d’annuler le lancement de samedi après que le personnel du Kennedy Space Center n’ait pas réussi à réparer une fuite persistante dans un point de connexion d’hydrogène liquide sur la fusée super lourde de nouvelle génération du système de lancement spatial de l’agence. Des spécialistes estiment que le prochain lancement ne pourra se faire que le mois prochain.
La NASA a détecté la fuite à 7 h 23 HE et a tenté de résoudre le problème de différentes manières, mais après trois tentatives infructueuses, l’équipe au sol a recommandé de ne pas y aller pour la tentative de lancement de samedi.
À condition que la NASA puisse réparer la fuite sur Launch Pad 39B, l’agence dispose d’une dernière fenêtre pour tenter un lancement avant qu’un retard majeur ne devienne inévitable. S’il ne peut pas voler d’ici le 5 septembre, la NASA devra ramener le SLS au bâtiment d’assemblage du Kennedy Space Center pour effectuer un test du système de terminaison de vol de la fusée. Le premier Artemis 1 pourrait alors démarrer le 19 septembre, mais un lancement en octobre serait plus probable.

Article précédentObsèques de Mikhaïl Gorbatchev : une cérémonie modeste, sans Vladimir Poutine
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de dimanche 04 septembre 2022