Le ministre Ganoo a souligné hier que le ministère du Tourisme va s’assurer que tous les hôtels avec plus de 50 chambres mettent en place un taxi desk. Toutefois, il reviendra aux opérateurs de taxi d’encourir les frais.

Ce qui n’est pas au goût de la General Taxi Union. Son Public Relations Officer, Girish Ramgoolam explique.

Girish Ramgoolam a aussi commenté la décision de rendre obligatoire un pre-booking pour permettre aux tours opérateurs à avoir accès à un hôtel.

Article précédentExtension de la piste d’atterrissage de Plaine Corail: “Tout le monde était bien au courant des enjeux de ces plantes endémiques” dit la branche rodriguaise de la Mauritius Wildlife Foundation
Article suivantManifestation en faveur de la Palestine en mai 2021 : l’interrogatoire de Rama Valayden a pris fin… le dossier sera référé au DPP pour décider de la marche à suivre