Dernier hommage, samedi 3 septembre, pour l’ancien dirigeant de l’URSS, décédé mercredi. Une cérémonie a minima avec l’absence remarquée de Vladimir Poutine.

 

 

Devant la dépouille du dernier dirigeant de l’URSS, quelques centaines d’anonymes, la famille du défunt et un seul chef d’État étranger. Ce n’est pas une cérémonie en grande pompe qui a été réservée à Mikhaïl Gorbatchev, samedi 3 septembre. Le prix Nobel de la paix 1990 ne s’est pas vu offrir de funérailles nationales et Vladimir Poutine n’a pas fait le déplacement, se contentant d’une courte visite au défunt, jeudi, ainsi que d’un hommage minimal.

“Le fossoyeur de l’URSS”

Il faut dire que la figure de Mikhaïl Gorbatchev est loin de faire l’unanimité. Vladimir Poutine lui-même le considère comme le “fossoyeur de l’URSS”. En engageant des réformes pour le pays, il a conduit à la dislocation de l’Union soviétique. “Il a fait beaucoup pour le pays, mais il a tout gâché aussi”, résume un habitant de Moscou. Gorbatchev sera inhumé au cimetière moscovite de Novodievitchi, à côté de son épouse.

source: francetvinfo.fr

Article précédentHommage à celle qui a popularisé les plats indiens en Grande-Bretagne et à New York
Article suivantVoyage vers la Lune : La super-fusée Artemis 1 clouée au sol pour plusieurs semaines