Le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance a émis un communiqué en ce sens hier. Le ministre de tutelle, Mahen Seeruttun a participé hier au 22e Conseil des ministres de l’Eastern and SouthernAfrica Anti-Money Laundering Group.

Maurice n’était jusque-là pas conforme à la  recommandation 15 de la FATF, soit New technologies.

L’instance a ainsi décidé de reconsidérer cette note après les efforts entrepris par Maurice pour être conformes aux exigences de la FATF.

De ce fait, Maurice est désormais conforme à la recommandation 15 ainsi qu’aux 40 recommandations existantes précise le communiqué.

Article précédentLe G7 plafonne le prix du pétrole russe
Article suivantConsommation : Le poisson-beurre retiré de la liste des espèces contrôlées