Bibhas Biswas, l’ouvrier qui a mis fin à ses jours par pendaison, est arrivé à Maurice il y a quatre mois. Il travaillait sur le chantier de construction du nouvel hôpital de Flacq, dont le contrat est alloué à Larsen & Toubro.

Or, selon Nawsheen Aullybux, responsable de communication de cette entreprise, affirme que depuis quelque temps, le ressortissant indien se plaignait de sa santé. Il suivait, ajoute-elle, des traitements et devait bientôt rentrer en Inde.

Or, ce vendredi matin, la découverte du corps du jeune homme a jeté la consternation parmi ses collègues. Ces derniers ont refusé que la police prenne possession du cadavre. De plus, ils n’ont pas voulu reprendre le travail et ont protesté par rapport à leurs conditions de travail. La police a dû intervenir. Mais Nawsheen Aullybux souligne la situation est retournée à la normale. D’ailleurs, dit-elle, Larsen & Toubro entame des démarches pour le rapatriement du corps.

Article précédentUn ouvrier indien retrouvé pendu à Flacq ce matin : « Beaucoup de travailleurs étrangers se font tellement exploiter à Maurice que certains ont recours au suicide », déclare le syndicaliste Faizal Ally Beegun
Article suivantPoursuivis pour trafic d’héroïne : Les frères Alexis acquittés 14 ans après par le tribunal