C’est dans ce sac que 52 grammes de drogue avaient été retrouvés par la police.

Salonee Moheeputh a été entendue par la police en début de semaine dans le cadre de cette enquête. Elle a été appelée à fournir des explications sur le sac qui avait été retrouvé à son domicile à Palma à Quatre Bornes. C’est dans ce sac que 52 grammes de drogue avaient été retrouvés par la police.

Lors de son interrogatoire, Akil Bissessur a insisté qu’il n’a rien à faire avec la drogue de synthèse retrouvée au domicile de la mère de sa compagne. Il a affirmé être victime d’une vendetta politique. Pour lui, c’est la police qui a planté cette drogue dans la maison.

Toutefois, la version de Salonee Moheeputh, soit la mère de la compagne d’Akil Bissessur, pourrait être déterminante dans cette affaire. Elle a été entendue en début de semaine. Elle a expliqué aux enquêteurs que le sac appartient à AkilBissessur.

Le sac en question peut être vu dans une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux.

Quoi qu’il en soit, Akil Bissessur devrait être fixé sa demande de remise en liberté le mardi 6 septembre. La veille, la police déposera le rapport des tests ADN et d’empreintes en cour de Bambous. Cela, après que des prélèvements ont été faits sur Akil Bissessur la semaine dernière. Ils seront comparés aux empreintes et ADN décelés sur le sac et la drogue.

En attendant, Doomila Moheeputh a fait valoir son droit au silence lors de son interrogatoire. Elle comparaitra de nouveau en cour le 7 septembre prochain.

Article précédentAccidents de la route : 44 décès enregistrés de janvier à juin
Article suivantInvestissement Rs 1 milliard de la MIC dans l’eau à Rodrigues : ” C’est une mauvaise décision” insiste Alain Tolbize