En raison de problèmes financiers, une mère abandonne ses enfants de 1 et 3 ans. Cette nouvelle a choqué plus d’un. Quelques jours après on évoque le cas de ce garçonnet de 12 ans, qui mendie dans les rues de la capitale.

Puis, il y a eu cette affaire de vol à l’étalage dans un supermarché dans laquelle deux enfants sont impliqués. Pourtant, selon la convention des Droits de l’enfant, les parents ont l’obligation de protéger leur enfant des dangers physiques, sexuels et émotionnels. Ils doivent aussi veiller à leur éducation et à leur santé. Toutefois, depuis un certain temps, les cas de ces enfants vivant dans des situations précaires suscitent des réflexions. ONGs et sociologue s’accordent à dire que la situation est préoccupante.

Article précédentPolitique : La rencontre entre Xavier-Luc Duval, Paul Bérenger et Navin Ramgoolam renvoyée à mercredi
Article suivantAffaire Ameenah Gurib-Fakim : « Je ne sais pas quand la commission Caunhye soumettra son rapport au président de la République », affirme Pravind Jugnauth