Hier à Grand Bois, Pravind Jugnauth est revenu sur plusieurs critiques faites à son encontre. Tout d’abord il est revenu sur le titre qui lui a été attribué en 2017 suite à la passation du pouvoir entre lui et son père au poste de Premier ministre. C’est-à-dire ‘Premier ministre l’imposte’.

Mais par la suite, il a évoqué son défunt agent, Soopramanien Kistnen, qui pour rappel a été tué en octobre 2020 dans des conditions mystérieuses et dont le corps avait été retrouvé à Telfair.

Il a évoqué les Kistnen Papers et s’est même permis de dire que les journaux parlaient tellement de cela qu’il croyait lire ‘lagazet Kistnen’. Faisant au passage rigoler l’assistance.

Article précédentLettre anonyme dans l’affaire Gurib-Fakim : « Où sont passées les associations féminines qui étaient montées au créneau pour défendre Lady Macbeth ? » s’interroge Bashir Jahangeer, du Reform Party.
Article suivantAlliance de l’opposition : « Nando Bodha in vine Dam Tigre ek Bérenger », soutient Pravind Jugnauth