Suite  à la révélation de l’identité de l’auteur de la lettre anonyme qui a poussé Ameenah Gurib-Fakim à démissionner de son poste de la présidence de la République, cette dernière maintient que cette lettre contient des faussetés qui visent à la nuire.

Ameenah Gurib-Fakim exprime en outre son inquiétude face à l’avenir du peuple entre les mains de ces personnes au sein de l’État qui dit-elle a monté une histoire de toutes pièces pour faire partir une présidente de la République.

Ameenah Gurib-Fakim souligne le traitement  incorrect reçu par le gouvernement au pouvoir quand ses services n’ont plus été requis.

Article précédentLa crise mondiale de la faim : « On invite le gouvernement de faire un approvisionnement urgent pour les écoles et des poches de pauvreté » lance José Moirt
Article suivantCovid-19 : 4 morts et 180 cas positifs en une semaine