L’homme arrêté vendredi lors de l’attaque au couteau du célèbre romancier Salman Rushdie a été identifié par la police new-yorkaise comme un homme du New Jersey. Des sources chargées de l’application des lois ont déclaré au Washington Post qu’une enquête initiale indique que Matar a publié des messages sur les réseaux sociaux en faveur de l’Iran et de ses gardiens de la révolution, et en faveur de l’extrémisme chiite plus largement. La police de l’État de New York, cependant, a déclaré que le motif de Matar restait flou.
Des sources policières ont ajouté que ses posts sur sa page Facebook indiquent qu’il a de la sympathie pour les fondamentalistes et extrémistes chiites et pour le gouvernement iranien qui a déjà appelé à la mort de Rushdie.
Hadi Matar, 24 ans, de Fairview, New Jersey, a été arrêté hier après avoir pris d’assaut la scène de l’établissement Chautauqua dans l’ouest de New York et aurait poignardé l’auteur des Versets Sataniques, Sir Salman Rushdie, à plusieurs reprises, a annoncé vendredi la police de l’État de New York.
Rushdie a subi des coups de couteau au cou et à l’abdomen et est resté en chirurgie dans un centre de traumatologie vendredi soir, selon la police.
“Nous n’avons aucune indication de motif pour le moment”, a déclaré le major Eugene J. Staniszewski aux journalistes. Il a ajouté que la police pense que Matar a agi seul.

Article précédentLors d’un congrès à Grand Bois cet après-midi : « Si li ti Premier ministre pays sa lepok la… li ti pour laisse so lepep crever », affirme Pravind Jugnauth en parlant de Navin Ramgoolam
Article suivantAprès l’attaque de Salman Rushdie : Taslima Nasreen affirme que les détracteurs de l’islam seront tués jusqu’à ce que la religion soit réformée