Après presque trois ans, la Cour suprême a finalement livré son verdict dans la pétition électorale de Suren Dayal qui réclamait l’invalidation des élections du Premier ministre et ses deux colistiers dans la circonscription numéro 8.

Dans leur jugement, les juges David Chan Kan Cheong et Karuna Devi Gunesh-Balaghee ont finalement penché en faveur de Pravind Jugnauth, Yogida Sawmynaden et Leela Devi Dookun-Luchoomun. Les points soulevés par le pétitionnaire ont été rejetés par les juges.

Dans son procès, Suren Dayal avait parlé de corruption électorale, évoquant les promesses d’augmentation de la pension de vieillesse, le remboursement aux clients du Super Cash Back Gold et l’utilisation abusive de la MBC entre autres.

Toutefois, cette affaire est loin d’être terminée. Il nous revient que Suren Dayal considère sérieusement la possibilité d’aller jusqu’au Privy Council pour contester le verdict de la Cour suprême. Il devrait ainsi aller au bout de son action visant à invalider les élections de Pravind Jugnauth et ses deux colistiers, Leela Devi Dookun-Luchoomun et Yogida Sawmynaden.

Q1
Article précédentCryptomonnaie et arnaque : « L’argent kipé arnaquer la c’est enn l’argent ki nepli productif, li ena nn coût pou l’économie et donc diminuer croissance !’ dit l’économiste Takesh Luckho
Article suivantSa pétition électorale rejetée : Suren Dayal annonce qu’il fera appel au Privy Council, ‘nous ne sommes pas d’accord avec l’interprétation des juges’, avance Me. Robin Ramburn