Il y a deux ans, l’île allait connaitre la pire marée noire de son histoire. En effet, le MV Wakashio qui était bloqué sur les récifs de Pointe d’Esny depuis le 26 juillet 2020, commençait à laisser échapper de l’huile lourde dans le lagon, provoquant l’effroi chez les mauriciens. Deux ans après, les habitants et les opérateurs de la région insistent que  les séquelles sont toujours présentes.

Cela fait deux ans depuis que le MV Wakashio s’est échoué sur les récifs de Pointe-d’Esny. La marée noire débutera le 6 aout 2020. Un souvenir traumatisant pour les habitants, rien qu’en y pensant, Genaro Juan- Bhuttoo, opérateur de la région, dit ressentir une forte émotion.

Heureusement, que les citoyens s’étaient mobilisés en grand nombre, pour sauver le lagon de Pointe d’Esny, sauver cette mer qui nourrit ses habitants. Cependant la situation n’est pas tout à fait retournée à la normale. Les opérateurs du sud-est demeurent dans le flou

Tony Apollon, porte-parole des plaisanciers déplore le fait que le gouvernement, n’a jusqu’à présent pas rendu public les différents rapports tant attendus.

Il ajoute aussi que les autorités ont oublié les promesses faites aux pécheurs et opérateurs de la région, surtout lorsqu’il s’agit de la compensation.

L’épisode du MV Wakashio restera à jamais gravé dans les mémoires, de ce vraquier qui a été sabordé à 8 milles nautiques au large de Pointe d’Esny , il y a 2 ans ,en août 2020.

Article précédentAffaire de sniffing : ‘Pravind Jugnauth est le vrai responsable de la situation dans le pays et à Mauritius Telecom et n’oublions pas qu’hier Sherry singh était son chamcha’, lance Paul Bérenger
Article suivantAlors que la BoM annonce une augmentation de ses réserves : « Sa situation monétaire est loin d’être rassurante… Le vrai problème reste la grosse pénurie de devises », affirme Xavier-Luc Duval.