6 août 1945, 8h16 du matin. La ville d’Hiroshima est rayée de la carte du Japon par la première bombe atomique jamais utilisée dans une guerre. 100 000 personnes meurent sur le coup, 40 000 dans les cinq mois qui suivent. Trois jours plus tard, les Américains larguent une seconde bombe, cette fois sur Nagasaki. Bilan : 74 000 morts. C’est la dernière bombe nucléaire utilisée à ce jour dans un conflit.

Article précédentQuelques heures avant la démission de Bruneau Laurette : « Linion Pep Morisien ne participera à aucune marche pacifique », affirme Dev Sunassy
Article suivantBruneau Laurette annonce sa démission de Linion Pep Morisien : ‘Ma conviction de réunir le peuple mauricien pour une seule et unique cause est plus importante que de me laisser mourir pour un parti qui ne partage pas la même vision !’ dit-il