Face à la presse hier, le chef de file du Parti travailliste est revenu sur la publication récente des comptes de la Banque de Maurice. Il allègue que celle-ci a forcé les banques commerciales à placer leurs devises étrangères chez elle. L’objectif selon Arvin Boolell était de démontrer que la santé financière de la Banque de Maurice est stable.

Article précédentEn raison de problèmes financiers : Une mère abandonne ses enfants agés de 1 et 3 ans
Article suivantAssemblée des délégués de l’Union of Bus Industry Workers hier : Ashok Subron lance un ultimatum aux compagnies de transport et au ministre de tutelle