Enella Momus était à Maurice le mois dernier pour partager son savoir-faire sur la culture et la manière de préparer certaines plantes à l’instar du manioc, maïs et patate douce. Une initiative du ministère du Développement industriel, des PME et des Coopératives.

Elle constate toutefois que l’agriculture à Maurice a besoin d’être prise en main. Elle suggère d’ailleurs que l’agriculture s’implante dans les écoles pour familiariser les enfants à l’agriculture. Et de leur faire aimer les travaux des champs comme c’est le cas à Rodrigues.

Article précédentLe stock pour certains groupes sanguins ne durera qu’une semaine : appel pressant de la Blood Donors’ Association aux membres du public
Article suivantManifestation du 12 août : L’opposition suspendue à une décision de la police