Ailleurs, la baisse des prix des carburants permet aux consommateurs de souffler un peu. Une chute de prix qui s’explique par une baisse de la matière première.

Ici à Maurice, les prix à la pompe restent inchangés. Un impact considérable sur le pouvoir d’achat.  Jayen Chellum, secrétaire général de l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM), insiste sur le fait que les taxes sur les carburants doivent être enlevées.

La baisse de prix au niveau mondial, doit être prise en compte par le Petroleum Pricing Committee, avance Claude Canabady, secrétaire de la Consumers’ Eye Association. Pour des résultats favorables, il suggère que ce comité se réunitplus souvent.

Article précédentManifestation du 12 août : L’opposition suspendue à une décision de la police
Article suivantControverse Huawei : ‘toutes les clauses de confidentialité dans les contrats avec Huawei seront respectées’, affirme Alan Ganoo