En décembre 2008, Yaser Said a convaincu sa femme américaine de ramener ses filles Amina et Sarah, qui avaient pris la fuite, à la maison et de dîner seules avec lui le soir du Nouvel An. Il aurait profité de cette occasion pour abattre ses deux filles qu’il accusait de sortir avec des garçons non musulmans. Une des filles a pu le dénoncer aux secouristes avant de mourir.
Yaser Said, chauffeur de taxi d’origine égyptienne avait pris la fuite après les faits. Il a été retracé pendant 10 ans par le FBI qui a fini par l’arrêter. Il risque la prison à vie.
Lors de son procès hier, les procureurs ont décrit Said comme un père “contrôlant et possessif”. Appelé à la barre, l’ancien professeur des deux filles décédées a affirmé dit qu’elles lui ont dit qu’elles s’enfuyaient et savaient que leur père essaierait de les tuer.
“Il les suivait partout où elles allaient et enregistrait chacun de leurs mouvements”, a déclaré Ruth Trotter, une amie de la famille.
Trotter, dont le fils Joseph est sorti avec Amina, dit que Said était obsédé par ses filles et était violent.
Quand elles étaient plus jeunes, Amina et Sarah ont déposé une plainte à la police accusant leur père d’agression sexuelle. Finalement, les accusations ont été abandonnées.

Article précédent🚨BREAKING NEWS🚨- Mauritius Telecom: Nirmala Ramjhuria, la Chief Human Resource Officer suspendue…
Article suivantKidnappée et attachée près de deux cadavres en décomposition, une fillette de 12 ans mâche ses liens et s’enfuit