Hier sur les ondes d’une radio privée, l’ambassadeur de la Chine à Maurice, Zhu Liying a réagi aux accusations d’espionnage contre la Chine à Maurice à travers Huawei. Il a affirmé que plusieurs enquêtes sur le plan international n’ont pu prouver que Huawei constitue un danger pour la sécurité nationale de ses partenaires.

Zhu Liying a aussi déclaré ceci ; ‘La Chine a bon dos, à chaque problème, c’est la faute à la Chine, c’est trop facile’. Et d’ajouter que la Chine se sent blessée en raison de ses relations commerciales et culturelles avec Maurice. Cette réaction intervient alors qu’un membre du gouvernement, Bobby Hurreeram, a déclaré sur Top FM, que Sherry Singh a livré Maurice mains et poings liés à Huawei. De plus, plusieurs médias indiens évoquent de façon persistante ces derniers jours des liens entre Sherry Singh et Huawei. Réagissant à cela, l’ancien ministre des Affaires étrangères, le Dr Arvin Boolell, affirme que ce même gouvernement ne tarissait pas d’éloges pour Huawei il n’y a pas si longtemps de cela. Et d’avancer que l’État mauricien ne réalise pas les conséquences géopolitiques.

Le Dr Arvin Boolell affirme que Pravind Jugnauth a mal géré le dossier sniffing. Il soutient qu’en citant l’appel qu’il aurait eu avec Narendra Modi et maintenant l’affaire Huawei ; Pravind Jugnauth a déclenché une tension par ‘proxy’ entre l’Inde et la Chine et qu’il compromet les relations que Maurice entretient avec ces deux pays.  Le Dr Arvin Boolell qualifie le Premier ministre de faillite diplomatique.

Article précédentProjet Safe City : ” C’est un véritable désastre et scandaleux” critique Nando Bodha
Article suivantJeux du Commonwealth: le judoka Sébastien Perrine offre à Maurice sa 4e médaille de la compétition