Malgré de fortes menaces de représailles de la part de la Chine ces derniers mois, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, a finalement atterri à Taïwan hier soir, affirmant « l’engagement indéfectible » des États-Unis envers la démocratie.
Vêtue d’un tailleur-pantalon rose, de talons blancs et de ses perles emblématiques, Pelosi est descendue d’un avion venant de la Malaisie.La Chine a immédiatement lancé des exercices militaires autour de l’île.
Son arrivée à Taïwan fait d’elle la plus haute responsable américaine à visiter l’île en 25 ans, la dernière étant l’ancien président de la Chambre Newt Gingrich en 1997.
La présidente de la Chambre arrive en troisième position pour la présidence après la vice-présidente.
À son arrivée, la présidente de la Chambre a affirmé, dans une brève déclaration : “La visite de notre délégation du Congrès à Taïwan honore l’engagement inébranlable de l’Amérique à soutenir la démocratie dynamique de Taïwan”.
Dans son éditorial publié dans le Washington Post quelques minutes après son arrivée, Pelosi écrit : « Nous ne pouvons pas rester les bras croisés alors que le PCC continue de menacer Taïwan – et la démocratie elle-même.
Des citoyens taïwanais se sont rassemblés devant son hôtel Grand Hyatt à Taipei, brandissant des pancartes et des banderoles de bienvenue.

Article précédentMise en garde de la police contre les escrocs qui proposent d’investir dans les crypto-monnaies : « Si vous êtes victimes d’une entreprise qui n’a pas de licence, la police et le régulateur auront plus de difficultés pour enquêter et récupérer l’argent», affirme Benito Elisa, CEO de Wakanda 4.0 Ltd
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de ce mercredi 03 aout 2022