SSU
Photo d'illustration

En effet, joli coup de filet de la police……

Un informateur avait prévenu les Casernes centrales que le présumé trafiquant , un dénommé Angelo Raoul Thomas (ART) prévoyait  de quitter le pays par bateau,  pour mettre le cap sur la Grande-Ile ,hier après-midi. Un départ en catimini, qui serait motivé par le fait que le procès contre  ce dernier allait être logé devant les assises incessamment. Il est actuellement en liberté conditionnelle.

L’arrestation  a eu lieu sur la côte nord de l’île, hier.  La police avait initialement prévu de procéder à son arrestation en mer, mais l’a jugée trop risquée. Ainsi il a été appréhendé avant qu’il n’ait le temps de prendre la mer. Ses mouvements étaient surveillés depuis quelques temps déjà par les forces de l’ordre.

Angelo Raoul Thomas (ART)  et sa petite amie avaient en leur possession plusieurs valises et  des sacs, ainsi qu’une importante somme d’argent en devises étrangères. La police soupçonne  qu’un gros montant avait déjà été transféré à Madagascar au préalable.

L’opération visant à empêcher le départ clandestin du présumé trafiquant par bateau était dirigée par le chef inspecteur Seewoo et les sergents Mohabuth et Goodur, de la SSU sous la supervision du Commissaire de Police.

L’enquête sera menée par le CCID. Selon toute probabilité, la  police s’opposera  à la libération sous caution du trafiquant présumé, car elle soupçonne qu’il pourrait tenter  de quitter le pays à nouveau.

Au quartier général de la police, on salue cette opération de la SSU. Un exemple de la stratégie du nouveau commissaire, visant à impliquer les différentes  unités de la police dans le combat contre les trafiquants de drogue,  à part l’ADSU.

Article précédentCargo Handling Corporation Limited : Menon Munien devient le nouveau président
Article suivantFraîchement nommé comme CEO de Mauritius Telecom : « je tiens à réitérer mon engagement à mener la compagnie dans une nouvelle voie dans cette ère de digitalisation …», dit Kapil Reesaul