Photo d'illustration
Photo d'illustration

La décision des magistrates Ida Dookhy-Rambarun et Shefali Ganoo-Arekion est tombée la semaine dernière. Raj Mangli a écopé de 20 ans de prison. Il a été condamné pour le viol de sa mère de 73 ans, perpétré en décembre 2020. Raj Mangli avait plaidé coupable. Il avait assuré sa propre défense.

Les magistrates ont pris en considération les antécédents de Raj Mangli. Il avait déjà été condamné à quatre ans de prison pour avoir sodomisé son épouse et commis des attouchements sur sa fille. Les délits auraient été perpétrés entre 2001 et 2008.

Les magistrates Ida Dookhy-Rambarun et Shefali Ganoo-Arekion ont expliqué que, dans le cas présent, Raj Mangli a abusé de la confiance de sa mère. C’est ce qui explique la peine de 20 années de prison.

Toutefois, les 561 jours qu’il a passés en détention préventive seront déduits de la sentence.

Article précédentStop Torture : un forum cet après-midi pour informer les citoyens sur leurs droits en cas d’arrestation
Article suivantPénurie de sang : le stock pour certains groupes sanguins n’est que d’une semaine seulement