C’est la toute première fois que ce média indien évoque les allégations faites par Sherry Singh à l’encontre de Pravind Jugnauth.

L’auteur de l’article, Shishir Gupta, qualifie de « scandaleuses » les relations entre l’ancien CEO de Mauritius Telecom et la firme chinoise Huawei. Des liens qui, selon lui, pourraient avoir des conséquences immenses pour la sécurité nationale de l’Inde mais aussi celle de Maurice car Huawei détient une grosse part du marché des télécommunications à Maurice.

L’article fait ensuite l’historique des événements depuis la démission de Sherry Singh. L’auteur précise que Pravind Jugnauth ne s’est pas montré tendre à l’égard de l’opposition qui, selon Shishir Gupta, a propagé des calomnies sur l’Inde.

L’auteur révèle qu’Arindam Bagchi, représentant du ministre des Affaires étrangères, aurait déclaré à une réunion que la version de Pravind Jugnauth sur cette polémique était « good enough » du point de vue de l’Inde.

Shishir Gupta revient aussi sur les relations entre Sherry Singh et Huawei, qu’il qualifie de « contre nature ». Il soutient que des hauts cadres de Mauritius Telecom avaient affiché des craintes à ce sujet.

L’article souligne qu’au cours de la période 2006-2007, des contrats d’une valeur de plusieurs centaines de millions de roupies ont été attribués à Huawei. Ils sont passés à plusieurs milliards de roupies sous le mandat de Sherry Singh.

The Hindustan Times allègue que l’ancien CEO de MT est accusé d’avoir utilisé des appels d’offres sélectifs pour aider Huawei à développer ses activités. Et de conclure que l’aspect le plus problématique des liens entre Mauritius Telecom et Huawei est l’installation des équipements Huawei au Data Centre de Mauritius Telecom.

Article précédentDes pertes de Rs 3 milliards pour le CEB : les associations pour la protection des consommateurs s’opposent catégoriquement à une éventuelle hausse du tarif d’électricité.
Article suivantBilan financier de la Banque de Maurice : Rajah Ramdaursingh évoque un jeu d’écriture pour éviter d’afficher un déficit en juin 2022