Une majorité soit 313 délégués du Reform Party a choisi de se présenter seul ou en alliance avec un nouveau parti politique aux prochaines élections. Les membres du parti ont affirmé que Maurice est arrivé à un point où il faut des réformes au niveau politique et économique. Ainsi, ils disent que cela n’est pas possible s’il y a une alliance avec les partis politiques traditionnels.

Ecoutons quelques témoignages.

Article précédent‘Une démocratie participative est nécessaire pour affronter les crises auxquelles font face le pays’ déclare David Sauvage membre de Rezistans ek Alternativ.
Article suivantAssemblée des délégués du Reform Party : ‘mo pas soif ou faim vinn Premier minis, c’est valeur ek princip ki pou sov sa pays la’, lance Roshi Bhadain