Le prince Charles, héritier du trône britannique, a accepté 1 million de livres sterling de la famille d’Oussama ben Laden, a indiqué le Sunday Times dans son édition d’ hier.
Il a obtenu l’argent de Bakr Ben Laden, patriarche de la riche famille saoudienne, et de son frère Shafiq, qui sont tous deux demi-frères de l’ancien chef d’Al-Qaïda, selon le Sunday Times.
Le bureau du prince Charles, à Clarence House, conteste fermement bon nombre des affirmations, indiquant que la décision d’accepter le don à son organisme de bienfaisance, le Prince of Wales’s Charitable Fund (PWCF), a été prise uniquement par des administrateurs et non par le prince.
Il a été rapporté que Charles, 73 ans, avait eu une réunion privée avec Bakr, 76 ans, à Clarence House à Londres le 30 octobre 2013, deux ans après la mort d’Oussama ben Laden par les forces spéciales américaines au Pakistan.
Il a accepté le don malgré les objections des conseillers de Clarence House et du PWCF, où l’argent a été déposé, a indiqué le journal.
Il a également été dit que plusieurs conseillers ont supplié le prince en personne de rendre l’argent et que l’un de ses employés lui a dit que “ce ne serait bon pour personne”.
Le prince aurait obtenu l’argent de Bakr ben Laden.
Clarence House a contesté bon nombre des réclamations et Sir Ian Cheshire, président de PWCF, a déclaré que le don avait été accepté “entièrement” par les cinq administrateurs de l’époque.
L’organisme de bienfaisance, qui a été fondé en 1979 avec pour mission de transformer des vies et de construire des communautés durables, accorde des subventions à des organisations à but non lucratif enregistrées au Royaume-Uni pour réaliser des projets au Royaume-Uni, dans le Commonwealth et à l’étranger.
Clarence House a déclaré: «Le fonds caritatif du prince de Galles nous a assuré qu’une diligence raisonnable approfondie avait été entreprise pour accepter ce don.
“La décision d’accepter a été prise par les seuls administrateurs de l’organisme de bienfaisance et toute tentative de la caractériser autrement est fausse.”
Sir Ian a déclaré: «Le don du cheik Bakr ben Laden en 2013 a été soigneusement examiné par les administrateurs de la PWCF à l’époque.
«Une diligence raisonnable a été menée, avec des informations recherchées auprès d’un large éventail de sources, y compris le gouvernement.
«La décision d’accepter le don a été entièrement prise par les administrateurs. Toute tentative de suggérer le contraire est trompeuse et inexacte.

Article précédentAffaire Kitsnen, Pack&Blister et Angus Road: “Mo prend l’engagement ki dans ene prosin gouvernement, pour ena l’enquete ki pour faire… dimun seki in kokin kass lepep pour al dans casso”, affirme Roshi Bhadain
Article suivantPolitique : « A ceux ki panse akoz enn de dimounn debout lor terin avek enn de ti pankart, fer nou trakase, mwa mo dir zot vinn get nou laksion lor terin… » dit Maneesh Gobin