Suite à une question de Kenny Dhunoo, hier au parlement, sur les frais médicaux du Dr Navin Ramgoolam qui était souffrant, Pravind Jugnauth a évoqué un appel de Veena Ramgoolam. Ce qui a provoqué de vives protestations de l’opposition, dans la foulée Shakeel Mohamed, Mahend Gungapersad et Patrick Assirvaden ont été expulsés.

La Voice of Hindu de son côté, par l’entremise de Navin Unoop condamne avec force les paroles utilisées par le Premier ministre concernant l’épouse du Dr Navin Ramgoolam. Il demande ainsi à Pravind Jugnauth de retirer ses mots pour faire honneur aux femmes et à la communauté mauricienne.

« Quel exemple, quel signal est-on en train d’envoyer à nos jeunes ?! Ce n’est pas correct d’utiliser une affaire aussi privée au Parlement !», dénonce le dirigeant de la Voice of Hindu.

Evoquant le concept du Dharam (chemin de la droiture), le dirigeant de la Voice of Hindu a aussi lancé un appel à ceux qui se servent de la religion d’une manière inappropriée.

« Il faut défendre, quand il est nécessaire de le faire », lance Navin Unnoop aux présidents d’associations socio-culturelles.

Article précédentPrestation de serment des nouveaux élus de l’Assemblée régionale : le président de la République met le cap sur Rodrigues ce vendredi
Article suivantObésité : « La Covid-19 a changé nos habitudes, dont celle de nous alimenter… il y a eu un laisser-aller dans certains cas », affirme la diététicienne Lavanya Sunassy-Pather