La pétition électorale des deux candidats battus de l’OPR dans la région 5 aux dernières élections régionales a été appelée ce matin en cour suprême. Jean Richard Payendee a été le premier à déposer.

Natasha Beeharry-Panray, l’avocate de Jean Richard Payendee, lui a demandé de justifier sa pétition. Le candidat battu de l’OPR a expliqué que selon la Rodrigues Regional Assembly Act, un candidat doit avoir résidé dans l’île durant les six mois précédant le Nomination Day.

Il a ajouté qu’avant janvier 2022, Johnson Roussety a résidé pendant 10 mois en Australie où il travaillait dans le domaine de l’éducation. Jean Richard Payendee a ajouté que le jour du Nomination Day, tout candidat doit remplir un formulaire indiquant qu’il est éligible à être candidat.

Selon Jean Richard Payendee, bien qu’il ne remplissait pas tous les critères, Johnson Rousetty a signé le formulaire. « C’est une fraude », a alors précisé le candidat battu.

Lors de son contre-interrogatoire par Jacques Panglose, l’avocat de Johnson Roussety, Jean Richard Payendee a déclaré que Louis Ange Perrine, candidat du PMSD-Rodrigues, aurait dû être élu en tête de liste car il remplissait tous les critères pour être candidat.

Me Jacques Panglose lui a alors demandé pourquoi il ne s’était pas opposé à la candidature de Johnson Roussety le jour du Nomination Day. Jean Richard Payendee a répondu que son colistier et lui ont protesté auprès du Returning Officer mais que ce dernier a accepté la candidature de l’actuel chef commissaire.

Me Jacques Panglose a aussi évoqué le fait que l’Australie avait fermé ses frontières pendant une longue période en raison de la pandémie… tout comme Rodrigues d’ailleurs. Le pétitionnaire a répliqué que Johnson Roussety aurait pu faire une demande officielle pour pouvoir retourner au pays.

Me Panglose a ensuite évoqué plusieurs pour soutenir son argument que Johnson Roussety est un résident de Rodrigues et était donc éligible à être candidat. Mais Jean Richard Payendee a insisté qu’en n’étant pas dans l’île durant les six mois précédant le Nomination Day, Johnson Roussety était disqualifié à être candidat.

Article précédentCovid-19: 6 morts durant le week-end…
Article suivantHOROSCOPE: Daily Predictions 26 july 2022