Selon Kalpana Koonjoo-Shah, la députée mauve n’a pas le droit moral de siéger à l’Assemblée nationale tant qu’elle ne présente pas des excuses à la population. Cette position fait suite à la publication d’une expression de Joanna Bérenger sur les réseaux sociaux. Elle a fait polémique.

C’est ce qui explique le refus de la ministre de répondre à la question.

Dans son ruling à la reprise, le Deputy Speaker a expliqué que selon les Standing Orders, un ministre a le devoir de répondre aux questions. Toutefois, en tant que Deputy Speaker, il ne peut forcer un ministre à le faire.

Article précédentMauritius Telecom : Girish Guddoy démissionne comme Chief Technical Officer
Article suivantDémission du CTO de Mauritius Telecom : « Nous avons la confirmation d’un scandale énorme dont on n’arrive à mesure l’ampleur », réagit Xavier-Luc Duval