L’affaire constitutionnelle de Rezistans ek Alternativ a été appelée devant le Full Bench de la Cour suprême hier.

Me Diya Beesoondoyal la représentante du bureau de l’Attorney General a souligné que cette affaire ne peut être considérée comme d’intérêt public.

Ainsi, à sa sorti de la cour, Ashok Subron l’un des dirigeants de mouvement de gauche a martelé que cette déclaration est indigne de la part du bureau de Maneesh Gobin. Il a donc demandé à l’État de permettre à la cour de se prononcer sur une affaire qui concerne les droits de l’homme et la construction de la nation.

Article précédentUne partie de son interpellation sur le Speaker rejetée : « J’espère que Sooroojdev Phokeer fera une déclaration au Parlement pour expliquer sa décision », dit Patrick Assirvaden
Article suivantAllégations de ‘sniffing’ : Rajen Valayden fait une demande officielle à Mauritius Telecom d’entamer une forensic investigation