Après les graves allégations de Sherry Singh contre Pravind Jugnauth qu’il accuse de lui avoir ordonné de permettre à une tierce partie étrangère d’installer des équipements pour avoir accès à des données confidentielles, plusieurs sont ceux qui parlent de haute trahison contre le pays.

Pour l’homme de loi, Me. Neelkanth Dulloo, le commissaire de police est celui qui doit agir, occupant un poste constitutionnel et ayant les pouvoirs adéquats. L’avocat soutient que le patron de la police aurait déjà dû initier une enquête et prendre une déclaration de Sherry Singh et ensuite interroger Pravind Jugnauth.

Il avance même que l’avis du DPP peut-être requis.

Reported by:  Murvind Beetun

Edited by : Jugernauth Raj

Posted by : Caroline Duvergé

Article précédentProjet allégué de cyber-espionnage : « il est du devoir de Sherry Singh de fournir plus d’informations », dit Khushal Lobin
Article suivantSuite aux graves allégations de Sherry Singh contre Pravind Jugnauth : Les députés de l’opposition parlementaires envisagent une manifestation très prochainement