Les trois avaient plaidé coupables à l’accusation de coups et blessures ayant causé mort d’homme mais sans intention de tuer.

Lundi, le juge Luchmeeparsad Aujayeb a prononcé la sentence, soit 10 ans de prison.

Sauf que Joanice Enrico Marie, Kamlesh Mangli et Emmanuel James Clavis Romance ont été libérés le lendemain, soit mardi. Cela, en raison d’une rémission de peine, soit un tiers de la sentence, et aussi la déduction du temps passé en détention préventive. Rappelons que les trois prévenus sont derrière les barreaux depuis 2014, soit 8 ans.

Mardaye Soobroyaloo avait été retrouvée inerte dans sa salle de bains en octobre 2014. Cette habitante de Sainte Croix avait les mains et les pieds ligotés. Cinq personnes avaient été arrêtées dans le cadre de cette enquête, soit les trois prévenus et deux autres suspects, Michael Jugnah et Jeremy Kency Lerace. Ces derniers ont, eux, plaidé non coupables. Ils devront ainsi faire face à un procès séparé.

Article précédentHOROSCOPE: Daily Predictions 06 July 2022
Article suivantÀ Bambous : un homme de 33 ans arrêté en possession de 105 grammes d’héroïne