Suite à l’allégations de Sherry Singh contre le Premier ministre jeudi dernier, les leaders des partis de l’opposition se sont regroupés hier au bureau du leader de l’opposition afin de discuter de cette affaire.

Pour Arvin Boolell, ces allégations ne se sont pas faites avec légèreté et cette affaire doit interpeller toutes les institutions.

Le député rouge demande en outre à qui nous pouvons faire confiance pour enquêter sur ces allégations. « Certainement pas la police », affirme-t-il.

Paul Bérenger qualifie cette situation d’extrêmement grave et dangereuse. Il dit compter sur Sherry Singh pour que toute la vérité éclate en temps et lieu.

Article précédentIncendie à l’hôtel Lux Belle Mare samedi : cinq employés entendus par la CID de Flacq
Article suivantUne aile des Casernes centrales ravagée par le feu : « Il y a possiblement un lien entre les premier et deuxième incendies », affirme Dorsamy Ayacootee, Deputy Chief Fire Officer