Deux touristes, une Autrichienne et une Roumaine, ont été tuées par un requin près d’Hurghada sur la mer Rouge, où les autorités égyptiennes ont fermé plusieurs plages depuis l’incident.
“Deux femmes ont été attaquées par un requin alors qu’elles nageaient dans la région du Sahel Hachich, dans le sud d’Hurghada”, a indiqué hier, dimanche, le ministère égyptien de l’Environnement, précisant qu’une enquête avait été ouverte.
“Toute activité est défendue pendant trois jours” sur les plages dans le sud d’Hurghada (sud-est), a indiqué un arrêté du gouverneur de la région, Amr Hanafi.
Le ministère autrichien des Affaires étrangères a de son côté confirmé à l’AFP “la mort d’une ressortissante autrichienne en Egypte”, sans donner plus de détails.
L’arrêté du gouverneur fait état d'”une touriste autrichienne ayant eu le bras gauche arraché” par un requin.
Selon l’agence de presse autrichienne APA, la victime, originaire de la région occidentale du Tyrol avait 68 ans et était en vacances en Egypte depuis début juin avec son compagnon égyptien.
De son côté, le ministère roumain des Affaires étrangères a confirmé que son ambassade en Egypte avait “été informée par téléphone (dimanche) par un agent de voyage du décès d’une citoyenne roumaine en vacances à Hurghada”.
“Selon les informations transmises par les autorités égyptiennes après enquête, la citoyenne roumaine a été tuée dans une attaque de requin”, poursuit le ministère.
Sur les réseaux sociaux, de nombreux utilisateurs partageaient une vidéo –dont l’AFP n’a pas pu vérifier ni l’authenticité, ni la date, ni le lieu– montrant une nageuse en difficulté avant que n’apparaisse autour d’elle une mare de sang. Il s’agirait d’un requin mako, qui n’attaque généralement pas l’homme.

Article précédentTestés positifs à la drogue : les deux automobilistes reconduits en cellule policière
Article suivantUn homme tué de 60 balles par la police d’Ohio