Le départ de Sherry Singh comme Chief Executive Officer de Mauritius Telecom était prémédité, soutient ArvinBoolell, qui était face à la presse cet après-midi. Le chef de file du PTr est d’avis que ce proche du pouvoir à des comptes à rendre à la population. Est-il un bouc émissaire ? Pour Arvin Boolell, il y a beaucoup de questions qui se posent.

Article précédentCovid-19 : 361 cas positifs et 2 décès recensés en une semaine
Article suivantVariole du singe : l’OMS appelle à une action «urgente» en Europe face à l’envolée des cas