La star américaine déchue du R&B, R. Kelly, reconnue coupable en septembre 2021 à New York d’avoir dirigé pendant des années un « système » d’exploitation sexuelle de jeunes, dont des adolescentes, a été condamnée hier, mercredi à trente ans de prison pour exploitation de jeunes.
Le multimillionnaire fera appel a annoncé son avocat.
En cas d’échec, R Kelly pourra sortir de prison que quand il aura 84 ans.
Certaines de ses esclaves sexuelles ont raconté leur calvaire après le verdict.

Article précédentSondage d’AfroBarometer : la violence sexiste et la rareté des femmes à des postes influents au sein du gouvernement doivent être des sujets prioritaires
Article suivantMédias : le dernier numéro du magazine Discover & Invest disponible dans les kiosques et chez les revendeurs habituels