La richissime Ghislaine Maxwell a été condamnée hier à 20 ans de prison après une audience au cours de laquelle les victimes ont décrit comment leur vie avait été dévastée par les abus sexuels qu’elles avaient subis de la part d’elle et de Jeffrey Epstein.
“Mlle Maxwell a participé directement et à plusieurs reprises et au cours de nombreuses années à un plan horrible pour attirer, transporter et trafiquer des filles mineures, dont certaines n’avaient que 14 ans”, a déclaré le juge.
Après la lecture de la sentence, Maxwell passa un bras autour de l’un de ses avocats, Bobbi Sternheim, et partagea quelques mots avec un autre, Christian Everdell, avant d’être emmenée par deux maréchaux américains adjoints. Sternheim a par la suite dénoncé la condamnation devant le palais de justice.
“Ghislaine fera appel de cette affaire, et nous sommes convaincus qu’elle l’emportera en appel”, a-t-elle déclaré. “Nous savons tous que la personne qui aurait dû être condamnée aujourd’hui a échappé à toute responsabilité, évitant les victimes, évitant d’absorber leur douleur et recevant la punition qu’elle méritait vraiment. Astucieux et rusé jusqu’au bout, Jeffrey Epstein a laissé Ghislaine Maxwell tenir tout le sac.
Un jury a déclaré Maxwell coupable en décembre de cinq chefs d’accusation, y compris de trafic sexuel, après que les procureurs ont présenté des preuves et des témoignages selon lesquels elle avait attiré et préparé des filles mineures à être maltraitées par le financier en disgrâce Epstein, son ancien petit ami, et avait parfois participé elle-même aux abus.
Les victimes qui se sont adressées au tribunal lors de sa condamnation ont été sans équivoque qu’elle était aussi coupable que lui. Maxwell a largement regardé droit devant lui pendant que ses accusateurs parlaient, mais leur a parfois jeté un coup d’œil de côté.
« Juge Nathan, j’espère que lorsque vous considérez la peine de prison appropriée pour le rôle joué par Maxwell dans cette opération de trafic sexuel, vous tenez compte de la souffrance continue des nombreuses femmes qu’elle a abusées et exploitées, car nous continuerons à vivre avec les souvenirs de la façon dont elle nous a fait du mal », a déclaré Annie Farmer, l’une des quatre femmes qui ont témoigné de leurs abus lors du procès de Maxwell.

Article précédentIl découpe la tête d’un SDF et la dépose sur les marches d’un tribunal
Article suivantSur le nombre de plaintes pour brutalité policière ciblant le poste de police de Terre-Rouge: « Je ne dirige pas la police », répond le Premier ministre à Xavier-Luc Duval