Les allégations de fuites des papiers au Mauritius Examination Syndicate continuent à faire beaucoup de bruit. Le responsable du dossier éducation au sein du Parti travailliste dénonce la manière de faire de la ministre de tutelle. Pour lui, Leela Devi Dookun-Luchoomun aurait dû rassurer les parents au lieu de culpabiliser l’opposition qui ne fait que faire son travail.

Par ailleurs, le syndicaliste Munsoo Korimboccus est d’avis que c’est la directrice du MES qui aurait dû communiquer sur ce sujet et non la ministre de l’Éducation.

Article précédentAllégations d’attouchements sexuels dans une école spécialisée : au tour de l’orthophoniste d’être examiné par un médecin de la police
Article suivantDans une lettre au chairman et aux membres du board d’Air Mauritius Ltd : « Il est grand temps de revoir notre situation financière et d’améliorer nos conditions de travail », lancent 108 pilotes de la MALPA